Contact us      Members Login     Join ASG

 

Thursday, September 30, 2021, 11:30 a.m. – 1:00 p.m. (Ottawa time) / 5:30 – 7:00 p.m. (Paris time) / 3:30 – 5:00 p.m. (Bamako time)

(Session simultaneously interpreted in EN and FR)

The 2019 Global Terrorism Index stated that 10 of the 20 countries most affected by terrorism were in Africa. The 2020 Index reveals that seven of the 10 countries with the strongest increase in terrorism are in sub-Saharan Africa.  These countries are: Burkina Faso, Mozambique, Democratic Republic of Congo (DRC), Mali, Niger, Cameroon, and Ethiopia.  Burkina Faso had the largest increase in terrorism with casualties rising from 590 per cent in 2019 to 593 in 2020.

This steady rise of violent extremism and terrorism causes additional setbacks to African countries. As this Webinar unfolds, new violent extremist groups are emerging on the continent, and existing groups are being emboldened by the COVID-19 pandemic and African governments’ responses to it.

The challenges are complex and the solutions require an understanding of the existential aspects of terrorism and violent extremism in Africa.

Panelists

Journalist-Writer, Seidik ABBA has been the central editor of the Pan-African weekly Jeune-Afrique and Head of the Paris Bureau of the Pan-African News Agency (PANAPRESS). A columnist and reporter for Le Monde Afrique, he regularly comments on African news on several international media, including TV5 Monde, France 24, BBC, and The Voice of America. Seidik also works on peace and security issues in the Sahel and in the Lake Chad basin. He is the author of recent books such as: ”Journeys to the Heart of Boko Haram”, ”Investigation on Jihad in Sub-Saharan Africa” and, in January 2021, ”To understand Boko Haram”, a book that has been revised and expanded in September 2021 with two new chapters devoted to: 1. the sudden disappearance in April 2021 of Chadian President Idriss Deby Itno and 2. the death in May 2021 of Abubakar Shekau, former leader of Boko Haram. Mr. ABBA holds a PhD in Information and Communication Sciences (ICS) from the University of Valenciennes, France.
Boubacar Salif Traoré is the Director of Afriglob  Conseil and specializes in defense and security issues in the G5 Sahel region.  He graduated  from  the École des Hautes Études Internationales, the Université Jean Moulin Lyon 3, the École de Guerre Économique and the Université Paris Panthéon Sorbonne. He is currently an auditor at the Institut des Hautes études de défense nationale in Paris.  Mr. Traoré is the author of the book “Pour un nouveau progressisme africain” (For a new African progressivism) and co-author of the “Rapport sur la faible participation des pays africains francophones aux Opérations de Maintien de la Paix” (Report on the low participation of French-speaking African countries in peacekeeping operations) as well as the “Rapport sur la modernisation des armées africaines” (Report on the modernization of African armies).  Boubacar Salif Traoré is also a consultant and trainer for several organizations on security and development issues.
This session will be moderated by Dr. Cheickh Tidyane Bangoura, President of the ASG. Cheickh is an expert in international justice and the rule of law. He has worked for Citizenship and Immigration Canada, CIDA and several Canadian and international election observation and monitoring missions.  Internationally, he has served the United Nations in a number of capacities, including as legal and policy advisor to the Prosecutor of the ICTR and the Mechanism for International Criminal Tribunals, as well as Director of the Regional Office for West Africa of UNDCP (now UNODC) and Deputy Director of the Regional Office for Eastern and Southern Africa.

 

Jeudi 30 septembre 2021, 11 h 30 – 13 h (Heure d’Ottawa) / 17 h 30 – 19 h (Heure de Paris) / 15 h 30 – 17 h (Heure de Bamako)

Gouvernance et sécurité en Afrique :  Les impacts de l’extrémisme violent et du terrorisme en Afrique

(Session interprétée simultanément en EN et FR)

L’indice mondial du terrorisme 2019 indiquait que 10 des 20 pays les plus touchés par le terrorisme se trouvaient en Afrique. L’indice 2020 révèle que sept des 10 pays ayant connu la plus forte augmentation du terrorisme se trouvent en Afrique subsaharienne. Ces pays sont : Le Burkina Faso, le Mozambique, la République démocratique du Congo (RDC), le Mali, le Niger, le Cameroun et l’Éthiopie. Le Burkina Faso a connu la plus forte augmentation du terrorisme en 2020 avec des victimes passant de 590 pour cent en 2019 à 593 en 2020.

Cette progression soutenue de l’extrémisme violent et du terrorisme entraîne une série de revers supplémentaires pour les pays africains. Avant tout, elle redéfinit de nombreux aspects de la relation que plusieurs pays africains ont entretenue avec le Canada et d’autres pays partenaires. Au moment où nous nous tenons réunis aujourd’hui, de nouveaux groupes extrémistes violents apparaissent sur le continent, et les groupes existants sont enhardis par la pandémie de COVID-19 et les réponses des gouvernements africains à celle-ci.

Les défis sont complexes et les solutions exigent une compréhension des aspects existentiels du terrorisme et de l’extrémisme violent en Afrique.

Panélistes

 

Journaliste-Ecrivain, Seidik ABBA a été rédacteur en chef central à l’hebdomadaire panafricain Jeune-Afrique et Chef du Bureau parisien de l’Agence panafricaine d’information (PANAPRESS). Chroniqueur et reporter pour Le Monde Afrique, il commente régulièrement l’actualité africaine sur plusieurs médias internationaux, parmi lesquels TV5 Monde, France 24, BBC, La Voix de l’Amérique. Seidik travaille également sur les problématiques de paix et de sécurité au Sahel et dans le bassin du Lac Tchad. Il est auteur de récents ouvrages tels : ‘‘Voyages au cœur de Boko Haram’’, ‘‘Enquête sur le djihad en Afrique subsaharienne’’ et, en janvier 2021,  ‘‘Pour comprendre Boko Haram’’, un ouvrage réactualisé réédité en septembre 2021 suite à la disparition brutale en avril 2021 du président tchadien Idriss Deby Itno et décès en mai 2021 d’Abubakar Shekau, ancien chef de Boko Haram. M. ABBA est titulaire du doctorat de l’Université de Valenciennes, en France, en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC).
Boubacar Salif Traoré est le directeur d’Afriglob Conseil et est spécialisé dans les questions de défense et de sécurité dans la région du G5 Sahel.  Il est diplômé de l’École des Hautes Études Internationales, de l’Université Jean Moulin Lyon 3, de l’École de Guerre Économique et de l’Université Paris Panthéon Sorbonne. Il est également auditeur à l’Institut des Hautes études de défense nationale à Paris.  M. Traoré est auteur du livre “Pour un nouveau progressisme africain” et co-auteur du “Rapport sur la faible participation des pays africains francophones aux Opérations de Maintien de la Paix” ainsi que du “Rapport sur la modernisation des armées africaines”.  Boubacar Salif Traoré est également consultant et formateur pour plusieurs organisations sur les questions de sécurité et de développement.
Cette session sera dirigée par Dr. Cheickh Tidyane Bangoura, Président de l’ASG. Cheickh est un expert en justice internationale et en matière d’État de droit. Il a notamment travaillé pour Citoyenneté et Immigration Canada, l’ACDI et plusieurs missions canadiennes et internationales d’observation et de conduite d’élections.  Sur le plan international, il a servi les NU notamment en tant que conseiller juridique et politique auprès du Procureur du TPIR et du Mécanisme pour les  tribunaux pénaux Internationaux, ainsi que comme Directeur du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du PNUCID (aujourd’hui ONUDC) et Directeur adjoint du Bureau régional pour l’Afrique orientale et Australe.

 

Translate »