Contact us      Members Login    

The Africa Study Group is very happy to announce our next event: Professor James Milner of Carleton will present on the GLobal Compact on Refugees : Challenges and opportunities for Canadian Leadership in Africa

Time: Thursday January 31 from 5:30 to 7:30 PM
Location: Richmond room, Ottawa City Hall, 110 Laurier Ave West

The UN General Assembly endorsed the Global Compact on Refugees (GCR) in December 2018. (Note that it also approved a separate Global Compact on Migration.) The GCR is the result of consultations with many stakeholders and pilot efforts at implementation in more than a dozen countries, many of them African. The GCR’s objectives are to enhance support to refugee-hosting states, the majority of whom are in the global South, through better collaboration between humanitarian and development actors, support for host communities, enhanced support for refugee self-reliance, and more efforts to find permanent solutions for refugees. With 85% of the world’s refugees in the global South, spending an average of 20 years as a refugee,  and with the number of forcibly displaced persons in the world at the highest levels since World War Two, finding solutions for the world’s refugees could not be more timely. Canada played a significant leadership role in the GCR’s development. With the GCR in place, what are the challenges and opportunities for Canada in supporting implementation, especially in the African context? 

Bio: James Milner is  Associate Professor of Political Science at Carleton and Project Director of LERRN: the Local Engagement Refugee Research Network, a partnership between researchers and civil society actors in Canada and developing countries, focused on supporting local actors who engage with the global refugee regime. He has worked on the global refugee regime, global refugee policy and the politics of asylum in the global South. In recent years, he has done field research in Burundi, Guinea, Kenya, India, Tanzania and Thailand, and has presented his findings to stakeholders around the world. He has been a Consultant for the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR). He is the author of Refugees, the State and the Politics of Asylum in Africa (Palgrave Macmillan, 2009), co-author (with Alexander Betts and Gil Loescher) of UNHCR: The Politics and Practice of Refugee Protection (Routledge, 2012), and co-editor of Protracted Refugee Situations: Political, Human Rights and Security Implications (UN University Press, 2008)

Le Groupe de réflexion sur l’Afrique est très heureux d’annoncer sa prochaine rencontre:  le professeur James Milner de Carleton présentera le Pacte mondial sur les réfugiés: Défis et possibilités pour le leadership du Canada en Afrique

Date: Jeudi le 31 janvier de 17h30 à 19h30
Lieu: la salle Richmond, Hôtel de ville d’Ottawa, 110, ave Laurier ouest

En décembre 2018 l’assemblée générale de l’ONU a adopté le Pacte mondial sur les réfugiés (PMR). (À noter qu’elle a également adopté un Pacte mondial sur la migration) Le PMR est le résultat de nombreuses consultations avec les groupes concernés et projets pilotes dans plus d’une douzaine de pays, dont la majorité sont en Afrique. Le but du PMR est le renforcement des appuis aux pays hôtes, dont la plupart se trouve dans les pays du Sud, à travers une collaboration accrue entre les acteurs humanitaires et de développement, un soutien accru aux communautés hôtes, davantage d’efforts pour l’autonomisation des réfugiés, et une recherche plus soutenue pour trouver des solutions permanentes pour les réfugiés. Alors que 85% des réfugiés dans le monde se trouvent dans le Sud et qu’ ils passent en moyenne 20 ans comme réfugié, que le nombre de personnes déplacées par la force est le plus élévé depuis la deuxième guerre mondiale, la recherche de solutions à ces problèmes est on ne peut plus pertinente. Le Canada a joué un rôle significatif lors de la préparation du PMR. Suite à son adoption, pour le Canada quels sont les défis et les opportunités que représente sa mise en oeuvre, surtout dans un contexte africain.

Bio: James Milner est professeur associé à l’université Carleton, ainsi que le Directeur de projet de LERRN ( Local Engagement Refugee Research Network), un partenariat entre chercheurs et les acteurs de la société civile au Canada et dans les pays en voie de développement, qui vise surtout à appuyer des acteurs sur le terrain qui travaillent avec le régime mondial sur les réfugiés. Il a travaillé sur le régime mondial sur les réfugiés, la politique mondiale sur les réfugiés, ainsi que la politique d’asile dans les pays du Sud. Ces dernières années il a fait des recherches sur le terrain en Afrique et en Asie, et en a présenté les résultats aux groupes concernés à travers le monde. Il a travaillé comme consultant pour le Haut Commisariat pour les Réfugiés (HCR). Il est auteur de Refugees, the State and the Politics of Asylum in Africa (Palgrave Macmillan, 2009), co-auteur (avecAlexander Betts et Gil Loescher) de UNHCR: The Politics and Practice of Refugee Protection (Routledge, 2012) et il est un des éditeurs de Protracted Refugee Situations: Political, Human Rights and Security Implications (UN University Press, 2008)